C’est aujourd’hui la Saint Valentin, la fête des amoureux et il va s’en dire de la Rose !…
Grâce à l’aide de notre ami Fréderic Pépiniériste et Collectionneur de Rosiers, Jack Lumber vous propose ici tous les conseils pour avoir les plus beaux rosiers de votre quartier.

Pour la plantation :

A l’aide d’une grande bassine, d’un tonneau ou de n’importe quel grand contenant, trempez vos rosiers pendant que vous préparez le trou.

Bêche-Louchet

La taille du trou est un des éléments les plus important pour avoir de beaux rosiers.

A l’aide de votre Bêche-Louchet de minimum 32 cm en manche fibre ou bois selon votre préférence et surtout selon votre fréquence d’utilisation. Si vous êtes un professionnel, n’hésitez pas à vous équiper en manche fibre Chez Depypere, ils sont certes plus lourds mais tout simplement indestructibles.
Creusez un trou de 40 cm de profondeur sur 40 cm de largeur. Dans le fond de ce trou, enrichissez un peu votre sol avec un mélange de 50 % de votre terre et 50 % d’un bon terreau de plantation (évidement bio cela va sans dire). Si vous faites votre propre compost n’hésitez pas a remplacer le terreau de plantation par ce dernier.

Un peu de technique : si vous possédez un sol calcaire, il faut absolument mettre au moins 6 cm des premières branches sous la terre, cette opération permettra à votre rosier de s’affranchir du porte greffe. Si vous n’avez pas la profondeur nécessaire essayez au maximum de placer le point de greffe à ras du niveau de la terre. Une fois ces règles respectées, comblez le trou avec le reste de terre et de terreau (ou compost).

Attention même par temps de pluie, il faut arroser copieusement le rosier que vous venez de planter. En effet l’arrosage favorise la mise en contact de la terre et des racines. Les premières semaines il faut préférer des arrosages copieux mais espacés pour permettre à vos rosiers de produire des racines profondes.

 

Pour la taille :

Commençons par les rosiers remontants buissons et arbustifs qui fleurissent plusieurs fois dans la saison. Durant la période de floraison, n’hésitez pas à supprimer les fleurs fanées pour stimuler votre arbuste et ainsi avoir une floraison plus importante. C’est au début du printemps, entre le 15 mars et le 15 avril, que vous pourrez tailler plus sévèrement vos rosiers si vous ne l’avez pas fait à la fin de l’automne.

Attention les rosiers anciens ne se taillent jamais très fortement, il faut absolument laisser au moins 50 cm en partant du sol. Pour les rosiers modernes vous pouvez descendre à 25-30 cm du sol.

Pour les rosiers non remontants buissons et arbustifs, c’est-à-dire, qui ne fleurissent qu’une seul fois, il faut bien comprendre que le fleurissement se fait sur le bois de l’année précédente. Autrement dit, il faut donc les tailler juste après la floraison courant juillet. Contentez vous de redonner une forme équilibrée sans descendre en dessous des 50 cm à partir du sol. Si vous voyez une branche rebelle poussant de façon anarchique, il vous faut la retailler.

Pour finir avec la taille, parlons vite fait des rosiers grimpants… Il vous suffit de palisser les branches charpentières. Pour les branches secondaires, il vous suffit de respecter les principes que nous venons de vous expliquer.

Pour effectuer ces travaux de taille, nous vous conseillons trois sécateurs. Les deux premiers pour des branches pas trop grosses, comme le Felco 2  ou le sécateur à galet.

 

Pour finir nous allons répondre aux questions qui reviennent le plus souvent : Comment bien nourrir, soigner et éliminer les ravageurs de vos rosiers ?

Il faut changer ses bonnes vielles habitudes, limitez au maximum les traitements chimiques ! Optez plutôt pour des traitements biologiques à base de purin d’orties ou autre, les commerces spécialisés offrent un grand nombre de références.

C’est au printemps que le puceron attaque et en été que les maladies du feuillage peuvent se déclarer, surtout quand il pleut beaucoup. Il faut donc concentrer les traitements sur ces périodes. Les rosiers sont des végétaux très gourmands, si votre terre est pauvre, n’hésitez pas à l’enrichir à l’aide d’engrais organique comme le fumier le compost ou bien sur notre engrais.