Commun en Europe du Nord, le bouleau, Betula en latin, existe dans 40 variétés différentes, dont certaines sont pleureuses. Très bel arbre au jardin d’ornement, il dispose d’une écorce typique, blanche, et produit pendant l’hiver des chatons très décoratifs.

Le bouleau : une belle esthétique apaisante

Les bouleaux sont prisés pour leur écorce très spécifique et leur feuillage délicat. Nos paysages révèlent de nombreuses espèces. Elles se distinguent par la coloration de leur écorce, le type de croissance et la sensibilité à certains insectes nuisibles.

Le plus connu en Europe est certainement le « Betula pendula » ou plus communément appelé le bouleau blanc verruqueux. A ne pas confondre avec le bouleau à papier ou « Betula papyrifera » qui est aussi un bouleau blanc mais qui pousse généralement en Amérique du Nord.

Quand les jardiniers en herbe désirent un bouleau comme arbre d’ornement, ils découvrent souvent, à l’usage, que le bouleau peut être difficile à maintenir en bonne santé à long terme.

Comment choisir et entretenir un bouleau ?

Les bouleaux argentés conviennent parfaitement dans un petit jardin. Ils ne sont pas trop denses et leurs racines sont peu susceptibles d’atteindre les fondations. Cela dit, assurez-vous toujours de les planter à 5 mètres au moins de la maison.

Si vous avez de l’espace, plantez les bouleaux par trois, à environ un mètre de distance l’un de l’autre. Vous obtiendrez ainsi trois troncs et une seule tête de branches – trois fois plus de plaisir quand vous pourrez admirer leur écorce brillante.

Le « Betula » se plait en cépée (3 pieds dans un même trou) mais aussi isolé ou même, pour les espèces naines, en bac. Il a besoin d’une exposition ensoleillée, d’une terre plutôt acide et bien drainée. Paradoxalement, il faudra penser à l’arroser régulièrement, surtout au début de sa croissance.

Le bouleau pousse assez rapidement et ce ne sera pas très long avant que vous aperceviez les premières feuilles et que le ciel soit rempli de cet entrelacs vert tendre. Le bouleau atteint assez vite sa taille adulte, jusqu’à 20 mètres, en fonction de l’espèce.

Pour son entretien, il suffit de couper toutes les branches inférieures indésirables entre novembre et janvier. Au printemps et en été, rangez votre sécateur, ou vous risquez de faire « saigner » votre arbre. Trop de sève perdue et l’arbre meurt rapidement.

Chaque hiver, nous vous conseillons de frotter l’écorce du bouleau avec de l’eau savonneuse, aussi haut que vous le pouvez, pour éliminer la prolifération des algues et des parasites. Essuyez ensuite avec un torchon.

Le bouleau, un arbre qui vous veut du bien

La sève du « Betula » fait une boisson claire et rafraîchissante qui peut être conservée comme le vin, la bière, ou un spiritueux. Vous pouvez la récolter facilement entre fin février et début avril, avec une simple foreuse, comme celles qu’on utilise pour les érables, et un seau propre.

Les feuilles produisent un thé puissant mais agréable, qu’on appelle jus de bouleau. Il est tonifiant et contribue à la détoxification du corps, travaillant principalement sur le système urinaire pour éliminer les déchets contenus dans les reins et la vessie. Le bouleau aide à réduire la rétention d’eau et les gonflements et à faire disparaître de nombreux problèmes de peau.

Enfin, l’huile de bouleau est souvent utilisée comme huile de massage pour aider à éliminer la cellulite mais également pour soulager les douleurs musculaires, la fibromyalgie et les rhumatismes.

Un arbre utilitaire

Le bouleau est utilisé dans la fabrication du papier et l’écorce de bouleau a été utilisée pour le tannage du cuir, en particulier en Russie. L’écorce de bouleau sert également à produire un goudron de pétrole. Enfin, elle est utilisée dans le commerce des crèmes et des ongles.

Le « Betula » viendra égayer le panorama de votre jardin et étancher votre soif. Attention cependant aux personnes allergiques : le pollen du bouleau est à l’origine de nombreux rhumes des foins.


Vous pouvez retrouver tous nos conseils mois par mois dans notre calendrier du jardinier avec les différentes tâches qui vous attendent au jardin tout au long de l’année.