Présentation

Peu importe sa forme, sa variété́ ou sa couleur, la tomate peut se planter a partir du mois de février si elles sont protégées par un abri. Elles se récoltent du début de l’été à l’automne.

Planter des tomates

Si vous plantez vos tomates en dessous d’un châssis chauffé, vous pouvez débuter fin février ou début mars. Sans au moins 20°c constamment, vos semis ne pourront pas germer. Le mieux est de les éloigner du vent ou des courants d’air.
Il vous faudra un terrain avec un bon humus, bêché et amendé, avec une température entre 18 et 20°c. Munissez vous de terreau de semis et remplissez-en vos godets et placez vos graines à plusieurs millimètres de profondeur, pour ensuite remettre du terreau.

Cependant, inutile de semer en plein champ avant la moitié du mois de mai, sauf si vous habitez une région ensoleillée dans le sud.

La culture des tomates

Attention à ne pas noyer vos plants ! Inutile de les arroser chaque jour, préférez plutôt verser entre deux et trois litres d’eau tous les cinq voire six jours. De plus, il faudra mettre de l’engrais à tomates ou à légumes toutes les deux semaines, vous pouvez également poser un paillage.
A partir des premières feuilles, repiquez-les en godets individuels, puis repiquez les plants de 10-15 centimètres, en espaçant les sillons d’un mètre et les plants de 50 centimètres, tout ça d’avril à juin.

Si vous le souhaitez, creusez une tranchée de dix centimètres en largeur et de 15 de profondeur et placez au fond de l’ortie sèche et coupée ou encore de la consoude. Après avoir remis de la terre, plantez des tomates allongées en relevant leur tête en laissant dépasser leurs dix derniers centimètres.

Tailler et égourmander

Oter les gourmands permettent d’augmenter la taille du fruit, sa précocité et facilite sa récolte. Néanmoins, vous devrez être patient car c’est une étape longue, et cela pourra fragiliser vos plants. Que vous blesserez. Utilisez le poudrage de Maërl, ou déposez de l’argile verte sur la plaie. Ebourgeonnez bien en faisant attention aux fleurs ! Vous pourrez tuteurer ensuite.
Certains choisissent enfin de ne pas tailler ou égourmander ! Dans ce cas là, laissez un bon mètre d’écart entre les plants et entre les lignes. Cependant, les fruits seront moins calibrés et prendront plus de temps pour mûrir.

Une autre vision consiste à ne pas tailler du tout et à laisser à la plante son entier développement. Elle aura donc besoin de beaucoup plus de place. Comptez un écartement d’au moins 1 m entre et sur le rang. Les fruits de plants de tomates non taillés seront plus nombreux et répartis aléatoirement sur le plant.

Enfin la culture avec deux brins, qui allie avantages et inconvénients des deux manières précédentes, consiste à pincer le pied a environ vingt centimètres du sol en gardant les deux brins qui se placeront latéralement. Les gourmands seront retirés.

Tuteurer les tomates

Il est conseillé́ d’utiliser le tuteurage. La manière la plus courante est verticale, facilitant le ramassage. De plus, éloignés du sol, les plants seront plus sains. Munissez-vous d’un tuteur d’environ un mètre vingt planté tôt après le semis n’endommagera pas la racine, et un morceau de raphia suffira après l’égourmandage.

Avec la culture des deux brins, il faudra mieux utiliser un palissage horizontal, qui peut être sur grillages à mouton, bambou etc… Plantez des piquets à tous ou quatre mètres d’écart, faites un rang à 80 mais aussi à 50 centimètres de haut. Attention cependant à bien attacher les tiges sur les rangs.

A la fin de la culture, n’oubliez pas la rotation pour l’année suivante. Arrachez et compostez les plants ayant fini leur production.