Les agrumes comblent les attentes de nombreux habitants même s’ils ne sont pas installés dans le bassin méditerranéen.

Ils s’adaptent bien au climat surtout si vous optez pour une plantation en pot. Vous pourrez les rentrer chez vous en cas de mauvais temps ou de grand froid.

Il est judicieux de procéder à une taille pour que l’arbre puisse conserver une belle forme.

Un sécateur à crémaillère est nécessaire pour effectuer une taille de mise en forme harmonieuse. En effet que ce soit le citronnier ou l’oranger se sont des bois assez durs et surtout avec des diamètres de branche souvent supérieur à 1.5 cm.

Désormais, vous avez la possibilité d’acquérir des citronniers qui dont la forme est déjà bien dessinée. Vous n’aurez donc qu’un faible entretien à effectuer, pour cela optez pour notre sécateur à galet qui vous permettra de tailler les petites branches mal orientées avant qu’elles ne deviennent trop grosses.  Contrairement aux citronniers plantés en pleine terre où il vous faudra supprimer les branches dont l’orientation n’est pas celle escomptée. Il est aussi judicieux d’aérer l’intérieur de l’arbre pour faciliter la pénétration des rayons du soleil. Cet atelier se focalise essentiellement sur une taille de formation que vous pourrez faire fin février début mars après la fructification et avant la remonté de la sève au printemps.

Une taille en sphère pour les citronniers qui ont la place de grandir convenablement

Plusieurs concepts sont à votre disposition, le choix sera réalisé en fonction des possibilités offertes par votre espace vert et votre logement. Si la place est élevée, il sera envisageable d’opter pour une forme en sphère, mais la superficie demandée au sol est quelque peu conséquente. Pour cela, vous devez couper les rameaux principaux, ils donneront donc naissance à d’autres branches, ce qui permettra d’accroître la grandeur au fil des tailles.

Préférez une coupe en tige pour les arbres destinés à embellir votre intérieur.

A contrario, certains citronniers ont un atout décoratif à ne pas négliger. Ces versions seront davantage choisies pour l’intérieur afin d’embellir un salon ou une cuisine. Nous avons donc, dans ce cas de figure, une forme en tige qui demande une place moins conséquente. Il suffit de conserver la flèche principale et de supprimer la partie basse pour que votre citronnier puisse prendre de la hauteur au fil de sa pousse. Lorsque la taille aura atteint celle voulue, il sera possible de sectionner les branches latérales. À ce stade, vous pourrez enfin appliquer la même technique que pour la coupe en sphère afin d’obtenir une belle boule harmonieuse.

Tous les deux ans, effectuez une coupe d’entretien pour lui redonner un peu de vigueur

Bien sûr, la taille de votre citronnier peut optimiser sa longévité. Elle consiste à ôter toutes les tiges qui entachent le visuel. Elle est à réaliser après l’apparition des fruits, car vous pourriez endommager la productivité en agissant avant. Lorsque l’hiver sera terminé, il sera l’heure de procéder à une taille de fructification. Il suffit pour cet atelier d’enlever toutes les branches mortes de votre citronnier et de couper celles qui auraient tendance à en croiser d’autres. Enfin, comme c’est le cas pour les tomates, il faut supprimer les gourmands que vous pouvez repérer au niveau de la base du tronc.