Un jardin à manger et à boire…

Clément et Émilie nous posent cette question : Nous venons d’acheter une petite maison à la campagne dont le jardin sauvage doit être complètement réorganisé. Comment faire pour en faire un espace harmonieux ?

Clément, Émilie, nous vous proposons de créer un jardin… un jardin du curé !

Avant toutes choses, qu’est-ce que le Jardin du Curé ? C’est un jardin sauvage où on y trouve pêle-mêle des herbes culinaires et médicinales, des légumes, des fruits et bien sur des arbustes d’ornements et des fleurs.

A l’époque, on ne passait pas beaucoup de temps à s’occuper du jardin et il fallait qu’il soit composé de plantes résistantes demandant peu d’entretien. Aucun espace n’était perdu, les murs, les allées, les rebords de fenêtres, tout les coins et recoins étaient plantés.

Les jardins de curés ne disposent pas normalement de pelouse. Si vous désirez conserver un endroit engazonnée, entourez-le de grandes bordures fleuries afin de conserver l’idée originelle de ce genre de jardin.

Choisissez des plantes qui donneront un aspect sauvage et désinvolte. Simples florifères, colorées de préférences parfumées et faciles à faire pousser. Beaucoup de végétaux conviennent et la plupart sont vivaces. Associez-les à quelques arbustes, plantes grimpantes, et bulbes bien choisis. Bien sur, vous pouvez opter pour des plantes hybrides récentes aux fleurs doubles ou frisées d’un coloris plus vif et aux tiges plus courtes. En complément, les variétés plus anciennes donneront un côté authentique à l’ensemble.

N’espérez pas prévoir les assortiments de couleurs, un jardin du curé doit crouler sous une abondance de couleurs variées et ne répondre à aucun schéma. Au sein d’un massif, évitez toute gradation de hauteur de la bordure au dernier plan et n’hésitez pas à disposer d’énormes plantes en première ligne ainsi vous obtiendrez un effet vraiment naturel.

Envoyez-nous vos photos, on se fera un plaisir de les publier.

A bientôt & bon jardinage

Romain