Certains d’entre vous ont tout perdu. Qu’à cela ne tienne, c’est l’occasion de tout changer et de prendre en main votre jardin avec philosophie.
Oui, il est vrai vrai que c’est toujours plus facile à dire qu’a faire.

Le redoux de retour, il faut être honnête le spectacle n’est pas beau à voir. Entre les pertes sèches, où, au premier regard, vous avez compris qu’il n’y avait plus rien et les autres végétaux aux feuilles jaunies et molles, aux bourgeons brulés sur place et autres décrépitudes… une seule question se pose : Que faire maintenant ?

Pas de panique, on vous guide, on vous oriente et surtout à la fin, on vous laisse le choix.

En premier lieu, pour toutes les régions où il n’y a pas eu de pluie après le gel, nous vous conseillons d’arroser abondement. Le gel prive vos plantes d’eau et c’est souvent à cause de cela qu’elles meurent.

Pour ceux qui ont été précautionneux et qui ont pris le temps de protéger leurs plantes, n’oubliez pas d’aérer pour éviter le phénomène de condensation et donc le risque de pourrissement ou de maladies.

Ce sera le seul article dans lequel Jack Lumber vous conseillera de laisser vos outils dans la remise… enfin pour l’instant :)… Comme quoi, on ne fait pas cela que pour faire du commerce ! Même si vous vous dites que la taille va lui faire du bien, que ça ne peut pas lui faire de mal… . Et bien non ! On attend, on laisse une chance aux vivaces de se redresser toutes seules.

Pour les arbustes, le test de l’Aubier Noir est une preuve quasi-irréfutable que votre végétal va rejoindre le royaume des lombrics. Grattez légèrement l’écorce jusqu’à l’aubier. Si de blanc ou vert, il est devenu noir ou marron, ce n’est vraiment pas bon signe…

Au bout de trois semaines, après le gel, vous aurez toutes vos réponses, il sera donc le bon moment pour ressortir vos outils et vous mettre vraiment au grand nettoyage de printemps.

Bonne semaine à toutes & à tous